J20 – mercredi 17/6 – St-Jean-Trolimon(29) / Douarnenez(29)

« Encore un jour se lève sur la planète France. Et je sors doucement de mes rêves je rentre dans la danse. Comme toujours il est 7h du mat’, j’ai dormi toute la nuit. Il me faut plier les gaules et partir d’ici. ». A 8h45, je prends donc la sente pour rejoindre la « Route du vent solaire » et retrouver mon fléchage « Véloroute de Bretagne – n°5 ». Le temps est encore agréable pour circuler à vélo. Il y avait même de la rosée sur la tente ce matin.

Je récupère le circuit et suis la côte en traversant les petits villages de Tregennec, Plovan, Penhors sans rencontrer grand monde.

Les paysages sont somptueux. Je me régale tous les sens. Quel bonheur d’ « être dans le paysage » comme m’avait dit un jour l’ami Gaugau.

J’arrive au charmant port de Pors-Poulhan et pense pouvoir mon café matinal. Il est 10h30. Manque de bol c’est fermé le mercredi.

Tant pis, je continue ma route vers Audierne et là comme dirait Blier dans les Tontons Flingueurs : « C’est du brutal ». De sacrés rampailloux que je grimpe tout à gauche et un cyclo rencontré à l’entrée d’Audierne me dit que ça ne fait que commencer. Mais que c’est bon et beau quand on arrive en haut de la bosse !

J’arrive dans cette beau port de pêche vers 11h et trouve une Pâtisserie-Boulangerie-Coffee-Cacapipi-Wifi où je me fait une pause récup’ fort bien venue.

Je reprends la route n°5 par un nouveau raidard et continue à travers petite route cantonale et sentier dans la lande bretonne pour arriver enfin à la Pointe du Raz, extrémité ouest de la France

On aperçoit au loin l’île de Sein dans les gros nuages noirs qui refont leur apparition ce qui annonce sale temps vu que le vent vient de la mer. Il est 13h30 et j’ai faim. Je déjeune à l’abri dans l’espace information au pied du sémaphore. Le temps de déjeuner, de discuter avec quelques touristes en goguette, d’écrire la 1ère partie de journée (le soir j’ai tendance à oublier ce qui s’est passé dans la matinée et cela m’oblige aussi à me reposer un peu !) qu’au moment de repartir à 15h, la pluie s’est invitée à nouveau. Je renfile ma tenue de marin-pêcheur et me voilà reparti sous une pluie battante.

Je dois passer pour un grand malade lorsque je croise le regard des touristes autorisés (ndlr : qui circule en auto). Je ne retrouve pas le fléchage « véloroute » et prends donc direction Douarnenez par la D7. Comme cette route départementale est beaucoup moins vallonnée, je mets la grosse plaque et en avant toutes et tous je pousse ! D’ailleurs, j’avais regardé avant sur la carte et toutes les petites routes qui partent à gauche vont vers une pointe (beg en breton). Bien qu’il n’y ait pas grand monde par ce « grand beau temps », je décide quand même d’aller vérifier par moi-même si je ne peux pas retrouver les mêmes routes que ce matin. Je tombe sur un couple de hollandais et leur fille qui ont acheté une belle demeure dans le coin se baladant sous la flotte qui me dise que à part le GR ce n’est pas praticable à vélo. Venant de hollandais, en matière de vélo et de pluie, je leur fais confiance et fais demi-tour puis reprends mon trajet initial.

A Beuzec-Cap-Sizun, je fais quelques emplettes avec mes dernières pièces dans un petit commerce tenu par une charmante épicière puis je déguste mon gâteau breton (trop bon !) à l’abri sous le porche de l’église. Et c’est reparti sous la flotte jusqu’à Poullan/Mer. Profitant d’une accalmie, je fais une nouvelle halte pour réfléchir à un hébergement au sec pour ce soir. En effet, la météo annonce de la flotte pour la nuit et pour demain. Qui a dit qu’il ne pleuvait jamais en Bretagne ? Oui je sais, il fait beau au moins une fois dans la journée; ce qui n’est pas faux d’ailleurs.

J’essaie de consulter Airb’n’b mais pas assez de réseau. Décidément … Je vais devoir trouver un camping ouvert avec mobil-home pour éventuellement m’abriter. C’est pas gagné. J’en repère un à l’entrée de Concarneau alors que je retrouve un fléchage vélo pour m’y rendre. Je fais quelques kilomètres et je vois indiquer un site « Allée couverte ». Tiens. Allons jetez un œil. Et là, je tombe sur un hébergement insolite 5* à l’abri de la pluie et du vent. Celui-là, Riri, il rentre dans le top 3 ! Toilette de chat, appels téléphoniques, dîner, lecture et au dodo le pépère !

Résumé : 90kms, 5h00, 18.0km/h, bivouac

3 commentaires sur « J20 – mercredi 17/6 – St-Jean-Trolimon(29) / Douarnenez(29) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :