J46 – lundi 13/7 – Port de Rotterdam (PB) / Egmond aan Zee(PB)

Je passe une nuit compliquée où j’ai eu l’impression de dormir sur une bouche de métro tellement il y avait de vibrations avec le trafic nocturne. Je dois aussi me lever à 1h du mat’ pour faire ma pissouille nocturne avec vue sur le port illuminé. « Il est beau mon port la nuit » aurait pu dire Richard Bohringer. Quoique pour la pollution lumineuse, il y aurait à redire. Je me demande d’ailleurs pourquoi tous ces bâtiments sont illuminés ?

Je me réveille à 6h du mat’ et plie mes gaules vite fait. A 6h21, le ferry arrive pile-poil à l’heure. 3 personnes en descendent à vélo évidemment et c’est parti pour la traversée des bassins. C’est une vraie ville dans la ville !

A 6h59, je débarque à Behaven et retrouve l’EV12 pour continuer à suivre la Route de la Côte. Je tombe par hasard sur le départ de l’EuroVélo15 (la route du Rhin) qui part d’ici et descend jusqu’aux sources à Andermatt, route que j’avais croisée lors de mon périple à Budapest sur l’EV6 l’an dernier.

Je longe à nouveau la mer du Nord sous un magnifique ciel bleu et par une température clémente idéal pour faire du vélo. Je m’arrête à Monster, ville de productions de fleurs, pour y acheter du pain et une viennoiserie. Je n’ai toujours pas déjeuné et il commence à faire faim.

Je finis par trouver un banc accueillant où je me fais un p’tit’ déj’ copieux avec vue sur la mer et un chalutier en plein boulot raclant les fonds marins.

Le paysage est dunaire avec quelques belles bosses mais rien de méchant. Quoique ça zigzague quand même pour arriver en haut. D’ailleurs, qui a dit qu’on ne pouvait pas emmener ses enfants à l’école sans prendre sa voiture ?

J’arrive ensuite dans la grande ville de Scheveningen où il est toujours très compliqué de ne pas perdre les panneaux. Mais, comme de toute façon, je longe la côte, je n’ai qu’à bifurquer à gauche et retomber automatiquement dessus.

En sortant de cette ville, je tombe sur l’hippodrome où se court le Grand Prix de Rotterdam avec handicap dans la 5é. Le terrain est humide mais plat, le vent pratiquement nul. Tous les engagés sont sur la ligne de départ. L’arrivée sera donnée au port.

Je poursuis ma route et m’arrête au « Fletcher Hôtels » pour y prendre mon café et pianoter. Puis je repars à travers ce parc national des dunes (« Duin Park ») avec toujours ce réseau incroyable de piste cyclables séparés et de la route et du cheminement piéton. Comme cela, pas conflit entre les différents usagers. D’ailleurs, les cyclistes sont très respectueux; les automobilistes également s’arrêtant pour me laisser passer et les piétons sont sur leur chemin sinon c’est coups de sonnette pour les prévenir. L’exemple de réalisation à suivre par nos élu.es !!! Même si « historiquement », nous n’avons pas fait ce choix, il n’est jamais trop tard pour rattraper ces conneries et réécrire l’histoire justement.

Vers 13h, je m’arrête en bordure de plage pour avaler mon premier fish&ships. Je ne suis pas en G-B mais c’est tout comme et je me régale.

Je profite de la wi-fi gratuite pour passer quelques appels notamment à ma fille Gwen qui m’apprend la composition du nouveau gouvernement. Je dois dire que j’en tombe sur le cul. La France me fait penser à ces vieilles aristocrates bouffies, perruquées et poudrées, confites dans l’entre-soi et convaincues d’être le centre du monde. Cela va finir par péter. Ce n’est pas possible autrement …

Les néerlandais, comme les gueux français, profitent des vacances et de la plage.

Par contre, l’après-midi, c’est changement de décor. Après m’être arrêté à Zandvoort, célèbre pour son circuit automobile, pour y faire mes courses. J’y achète d’ailleurs les fameuses gaufrettes au miel que nous rapportaient les collègues d’Air France en déplacement ici et où j’ai effectué une mission à La Barigoude il y a quelques années déjà. J’en profite pour saluer mon pote Loïc rencontré là-bas ainsi que François, Jean-Yves, Franck, David sans oublier la belle Estelle rencontrée grâce à cette bande de coureurs. Je traverse ensuite le National Park Zuid-Kennemerland où la forêt a remplacé les dunes … mais avec toujours autant de cyclistes.

Par contre, parfois, c’est compliqué de suivre la bonne direction surtout si on admire le paysage ou les châteaux ! Dans l’exemple ci-dessous, déjà il faut arriver à repérer le panneau EV12 qui envoie tout droit chez les châtelains alors que la route part à droite et à gauche ?!? Même si le fléchage est assez précis (sauf dans les villes comme en France), parfois il faut partir à gauche puis à droite pour voir dans quel sens est l’itinéraire descendant pour intuiter l’itinéraire montant vers le nord.

Puis j’arrive à Velsen où je traverse par ferry le Noordzeekanal qui va à Amsterdam à 20kms à l’est. Toujours autant de cyclistes …

Finalement, je n’irai pas à Amsterdam que je connais pour y avoir couru un de mes marathons en -3h il y a 15 ans. J’y étais allé avec Florence, une ancienne collègue, très belle femme typée vietnamien par son père, avec qui nous avions eu le coup de foudre, vécu un an ensemble avant de se séparer. Alors que j’avais un superbe grand appart’ à Blagnac que nous avions refait à neuf avec ma compagne Hélène, mère de mon fils Titouan âgé de 5 ans à l’époque, j’avais brisé mon couple pour cette tocade. La crise de la quarantaine paraît-il. La crise de la connerie surtout. Je leur ai fait beaucoup de mal. Mais il est trop tard pour revenir en arrière et réparer ses conneries. C’est la vie …

Je file à travers un nouveau parc et y fait de drôles de rencontres. On dirait les vaches des Highlands en Ecosse.

L’heure avance et, comme chaque soir, arrive le problème de l’hébergement. Je m’arrête dans un café-restau le long d’une plage pour y boire une bonne bière bien fraîche et me ravitailler en eau mais les serveuses me refusent de me donner de l’eau (rationnement pour le restau). Bon, je vais devoir faire avec un seul bidon avant de trouver un endroit où me poser pour la nuit. Je trouve dans une clairière en bordure de la piste. Parfait.

Résumé : 105kms, 5h40, 18.6km/h, bivouac

2 commentaires sur « J46 – lundi 13/7 – Port de Rotterdam (PB) / Egmond aan Zee(PB) »

  1. 14 juillet… pause citoyenne ! et déjà plus d’un mois : Bravo pour le périple, les commentaires et les photos… et enfin des pistes cyclables dignes de ce nom depuis 3 jours… profites-en bien mais n’oublie pas de « redescendre » !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :