J0 – mercredi 31/3 – PROLOGUE

Il est 17h30 en ce mercredi 31 mars de l’an 21. Je suis enfin dans le train de Toulouse-Matabiau vers Bordeaux-St-Jean. J’aurais dû partir avec celui de 15h13 mais il a été annulé. La journée a été particulièrement chargée. En effet, j’ai rendu les clés de mon appartement à midi après avoir finalisé les derniers préparatifs (je vous raconterai plus longuement tout cela). J’ai connu des déménagements beaucoup plus importants mais c’est surtout l’accumulation des événements, la gestion administrative et l’angoisse d’oublier quelques choses qui a été compliqué à gérer. Et dire que ma vie tient maintenant dans quelques cartons …

J’en ai profité pour pique-niquer dans le jardin de mon atelier et peaufiner la préparation de mon compagnon de voyage.

Comme l’an dernier pour mon périple du Tour d’Europe vers le Nord, je vais passer voir ma puce Gwendoline et son compagnon Dimitri. Cela tombe bien, elle vient de fêter ses 32 ans il y a 3 jours ! Par contre je vais arriver bien après le couvre-feu de 19h et vais rater l’intervention de notre Président. J’espère quand même pouvoir descendre jusqu’au Pays-Basque et franchir la frontière. Cela va être chaud-patate. Le programme des réjouissances est donc de continuer ce Tour d’Europe toujours en suivant les côtes mais côté sud (et chaleur j’espère) cette fois. Au programme, le tour de la péninsule ibérique puis de la botte italienne. Et on verra après … Il est 20h30 et, après avoir traversé Bordeaux et sa banlieue déserte, me voilà enfin arrivé à Gradignan où Gwen nous a préparé un succulent dîner. Il commençait à faire faim !

Par contre, contrairement à l’an dernier, je serai seul. Mon ami Riri ne m’accompagnera finalement pas. Qui aurait pu penser l’an dernier qu’il finirait sa vie professionnelle ce soir ! Et oui, Airbus ayant du plomb dans l’aile, il se sépare même d’un de ses plus brillants fleurons. Riri a la retraite avant moi … incroyable ! Cela était trop compliqué pour qu’on puisse caler nos calendriers. Tant pis … On aura bien l’occasion de faire d’autres virées ensemble.

Pour en revenir à Gwen, elle a pu me trouver un RDV demain après-midi afin d’effectuer un test PCR, test à nouveau obligatoire pour passer la frontière franco-espagnole. Quant au vaccin (AstraZaneca), j’ai pu le faire vendredi dernier en me rendant à Pamiers en Ariège après un 1er RDV obtenu non sans mal mais annulé au tout dernier moment.

J’ai l’impression de revivre la même situation que l’an dernier. Pour rappel, j’avais dû décaler mon départ d’un mois à cause du confinement. Là je prends le risque de partir maintenant même si les obstacles s’enchaînent. De toute façon je n’ai plus de pied à terre pour le moment et je dois solder mon stock de congés avant mon départ en grandes vacances d’ici fin septembre.

Et puis, vous connaissez mon mantra : « Tout se fera ! ». N’est-ce pas Riri ?

Pour conclure ce prologue, j’aimerais dédier ce nouveau périple à Marie-Pierre BES.

Marie-Pierre était la tête de notre liste ECOSOL (Ecologie-Solidarité-Citoyenneté) aux dernières élections municipales. Je m’étais engagé dans ce combat politique sur cette liste parce que c’était Marie-Pierre. Je la connaissais depuis de nombreuses années après avoir milité avec elle à l’ABAVE (Association Blagnac A Vivre Environnement) et à 2P2R (2Pieds 2Roues). Marie-Pierre était une forte personnalité, une militante engagée, une féministe convaincue, une « écologiste totale » (je reviendrai sur ce terme plus tard) et aussi une belle personne. Non, elle n’est pas morte « suite à une longue maladie », comme le disent tous ces pisse-froids, elle s’est fait bouffer par le crabe en 3 mois ! Saloperie de cancer. Elle nous a quitté début février et laisse un vide immense pour celles et ceux qui l’appréciaient.

Allez au dodo. La journée de demain va être chargée aussi …

5 commentaires sur « J0 – mercredi 31/3 – PROLOGUE »

  1. Salut Gael
    Bon vent comme disent les marins ! Mais le sens du vent est aussi important pour les cyclistes.😉 Je te souhaite un bon périple malgré les conditions sanitaires actuelles.

    J'aime

  2. Allez, c’est parti, bon gré et malgré les évènements que les kilomètres peuvent aider à oublier un peu.
    Bon périple vers le Sud, et au plaisir de lire les épisodes de cette nouvelle série qui démarre. Et encore BRAVO !
    Florence

    J'aime

  3. Salut Gaël, je ne reprends qu’aujourd’hui le fil de ton blog depuis ce J0… j’avais de tes nouvelles « perso » à ton passage de la frontière, mais ça fait vraiment plaisir de lire ton récit détaillé.
    Je dois dire que ça me fait un petit pincement au coeur de n’avoir pu t’accompagner cette fois. Trop compliqué comme tu le dis, mais le rêve reste entier ! Alors bonne route et continue à nous faire rêver d’un cercle qui dépasse largement les 10km !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :