J52 – vendredi 21 / samedi 29 mai – interlude …

Après une semaine de repos (relatif) et de recharge des accus, je vais attaquer la seconde partie de ce Tour d’Europe à vélo dans le sud. Après être parti le 1er avril de chez ma fille à Gradignan en Gironde puis avoir effectué le tour de la péninsule ibérique pour arriver à Arles/Tech dans les Pyrénées Orientales, demain je reprends la route depuis Gênes pour effectuer le tour de la botte italienne.

En effet, j’ai décidé de ne traverser ni le sud de la France (parce que je l’ai déjà parcouru à plusieurs reprises et des itinéraires variés pour aller voir mon frangin à Ampus dans le Haut-Var), ni la Ligurie (parce que j’y étais passé deux fois en voiture pour me rendre à Florence et je ne gardais pas un super souvenir de cette côte et de sa route très étroite). J’ai donc ciblé Gênes où je viens d’arriver après un voyage en train depuis Les Arcs-Draguignan, changement à Cannes puis à Vintimille pour arriver dans la soirée à destination de mon Airbnb à 2 pas de la gare.

Auparavant, j’ai donc fait une halte bien arrosée (et pas que d’eau ferrugineuse) chez Jessy et Pascal à Arles/Tech. D’ailleurs, si vous passez dans ce superbe coin au pied du Mont Canigou, je vous invite à vous arrêter à Céret, pays de la cerise, au Bernard Pressoir (cf FK) et/ou vous faire coiffer par Emmanuelle en face à l’Abat Torres.

Puis, après avoir loué une voiture à l’aéroport de Perpignan dimanche dernier, je suis remonté déjeuner à Molandier en Ariège chez mon cousin Guilhem, sa femme Audrey et leurs deux espiègles et adorables pitchounes Maxence et Abitgail. J’ai fait la surprise de ma visite à mon oncle et parrain Dédé avec qui j’avais beaucoup voyagé dans mon adolescence (cf ET2020).

Ensuite, je suis redescendu au Petit Nice à Siguer toujours en Ariège pour dîner et dormir chez mon ami Nico en très bonne compagnie.

Le lendemain, je suis remonté sur Toulouse où j’ai rendu ma Twingo toute neuve (10kms au compteur au départ) à la gare Matabiau pour aller chez mon ami Loïc.

J’en ai profité pour nettoyer à fond mon pauvre destrier et changer le pneu arrière en fin de vie. Puis Loïc a diagnostiqué que mon système eWerk (récupération de l’énergie depuis la dynamo de ma roue avant) était bien HS ! Sur ses conseils, j’ai donc fait l’acquisition d’un panneau solaire Décathlon et d’une batterie externe 10.000 mAh afin de pouvoir recharger mes iBidules en restant le plus autonome possible. Je suis également passé chez Cyclable pour réparer mon phare arrière. Mais, au final, ce sont les 2 phares que j’ai dû changer; le système de bouton pressoir sur le phare avant étant défaillant (et vraiment pas génial) et le phare arrière cassé ! J’en ai profité aussi pour passer voir Camille de MécaniCycle où j’ai acheté une nouvelle chaîne. Me voilà donc à nouveau paré pour capter les généreux rayons du soleil, emprunter les tunnels et rouler de nuit, monter les raidards debout sur les pédales. Enfin reprendre la route quoi !

J’en ai également profité pour déjeuner avec mon amie Laurence et mon vieux-frère Christian avant de prendre le train à destination de Les Arcs-sur-Argens/Draguignan.

Et, enfin, de passer quelques jours dans le mas d’Ampus chez mon grand frangin Yves-Marie et ma belle-sœur Florence. J’adore cet endroit et j’y reviens chaque fois avec grand plaisir et l’envie d’y poser mes valises. D’ailleurs, j’aimerais à nouveau remercier mes ami.es et ma famille qui m’ont accueilli pour ces superbes moments de partage et de convivialité pendant cet interlude.

Me voici donc arrivé en Italie en début de soirée. Je vais me balader dans les petites rues génoises à proximité de mon hôtel. Je retrouve avec plaisir la volubilité italienne et le charme de son architecture. Je pense que je vais me régaler à tout point de vue …

Enfin, j’aimerais aussi vous faire partager ce texte envoyé par Loïc :

La vie est un roman dont on sait déjà comment il se termine : à la fin, le héros meurt. Le plus important n’est donc pas comment notre histoire s’achève, mais comment nous remplissons les pages. Car la vie, comme un roman, doit être une aventure. Et les aventures, ce sont les vacances de la vie.

Joël DICKER

Voili-voilou le rapide résumé de ma semaine de repos … bien chargée !

Un avis sur « J52 – vendredi 21 / samedi 29 mai – interlude … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :