J9 – jeudi 8 décembre – The Nyx Experience

Après ma longue journée d’hier, j’ai décidé de me la jouer relax. D’autant plus que le fiston aimerait me faire découvrir un endroit superbe de co-living au nord d’Ubud. De plus, comme il a bossé jusqu’à 6h du mat’ avec le décalage horaire canadien, il émerge, la tête un peu dans le cul, seulement en début d’après-midi. Nous partons donc déjeuner à l’entrée d’Ubud où monsieur a ses habitudes. Puis nous prenons la direction plein nord vers la vallée de Tegalagang.

Au centre du village de Tampakisiring, avant d’arriver à son endroit magique, un drapeau français est érigé sur un immense mât en bambou. J’immortalise le fiston au pied du drapeau national.

Quelques minutes plus tard, après avoir emprunté un chemin empierré, nous arrivons devant l’imposante bâtisse de co-living nommée The Nyx. C’est effectivement impressionnant et d’un calme olympien après être sorti de la fourmilière humaine.

Nous croisons Trevor un anglais compositeur de musique qui profite d’un studio d’enregistrement sis dans la maison. Ce studio est surtout remarquable par son plafond composé de centaines de tubes en bambou (cf https://asalibali.com/portfolio/the-nyx-2/?lang=fr).

Tout est conçu pour le bien-être et le calme des résidents.

Le cadre est enchanteur et donne sur des rizières. Aucun bruit motorisé. Quel calme !

Même la nourriture cuisinée et servie sur place est bio. Une cuisine est à disposition pour se préparer sa propre pitance. Je profite de cette occasion pour passer un petit coucou à mes ami.es de L’Arche-en-Pays-Toulousain et, notamment, à toute l’équipe maraîchage (bio !). Un poulailler permet également d’avoir des œufs frais.

Chaque appartement est spacieux, comprend une salle de bain individuelle, a sa propre terrasse avec balcon et donne à travers 2 grandes vitrées sur l’extérieur.

Même les chiens, très nombreux sur l’île, ont leur espace privilégié de repos !

Il en coûte 8M IDR par mois soit 500€, repas non compris ! Il est également possible moyennant service (s’occuper de l’accueil, entretenir le potager, gérer le site internet, …) de baisser la facture.

Vais-je me laisser tenter par cet endroit paradisiaque et abandonner ma vie blagnacaise ?

En attendant de répondre à cette question, il nous faut retourner à la civilisation et retrouver le flot continu de scooters jusqu’à notre hôtel. Auparavant, nous nous arrêtons visiter le temple du village alors que le soleil décline à l’ouest.

Je me couche tôt sachant que demain je me suis concocté une nouvelle longue journée pour me rendre dans la ville de Bedugul, à 47kms au nord et 1h de scooter environ, située au pied d’un volcan au centre de l’île.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :