J7 – jeu 05/09 – Baume-les-Dames(25)-Mulhouse(68)

Temps couvert ce matin. Les jambes tirent un peu. Je quitte mon bivouac et mon superbe canapé et attaque sur la plaque du milieu pendant une bonne heure pour chauffer la mécanique. Après, c’est parti mon kiki ! Je quitte à regret le Doubs et arrive dans le Territoire de Belfort.

Non Christian, ce n’est pas un fût à bière !

On longe à nouveau le canal mais le paysage devient plus monotone. Je salue les cyclos que je croise mais très peu de retour. Dommage quand même. Je double également à 3 reprises un cyclo chargé comme un mulet (sacoches+remorque) pas très loquace non plus. Il a tracé alors que je m’arrêtais pour ma traditionnelle et fort attendue pause-cacafé et qu’ensuite je me suis un peu paumé. Une 1ère fois, en sortant de la boulangerie-café, je me suis trompé de rive et me suis retrouvé sur un méchant chemin empierré avant de rejoindre la route. La 2nde dans la ville ouvrière de Montbéliard, après avoir fait un tour dans le centre qui ne présente aucun intérêt (à part le château) et où j’ai quand même pu me réapprovisionner dans un magasin Biocoop, j’ai raté la direction Belfort et jardiné dans une cité puis une zone commerciale ! Heureusement, j’ai pu retrouver l’EV6 mais, du coup, j’ai zappé la visite du musée Peugeot à Sochaux.

Le château de Montbéliard

Je reprends la piste qui descends dans la vallée. Qui dit descente dit écluse. Et là, je tombe sur l’impressionnante échelle de 12 écluses de Valdieu-Lutran  qui marque la ligne de partage des eaux entre le bassin méditerranéen et le bassin de la mer du Nord. Elle permet aux bateaux de franchir un dénivelé de 30 mètres sur 3 kilomètres !

Les écluses de Valdieu avec la piste EV6 sur la droite.

Finalement, je décide de m’arrêter dans un camping à l’entrée de Mulhouse vers 15h00 afin de pouvoir visiter la Cité de l’Automobile (ex-musée Bugatti). 400 véhicules exposés : impressionnant même pour un cycliste !

Pour plus d’info : https://www.citedelautomobile.com/fr

Par contre, en sortant vers 18h00 et en arrivant dans le centre-ville très typique, le ciel s’est assombri et il se met à pleuvoir. J’avais prévu d’aller manger une bonne choucroute mais, vu les conditions météo, je décide de trouver un magasin et de faire quelques courses. Puis retour au camping de l’Ill sous la pluie où je squatte un chalet pour dîner et lire au sec. Aucune rencontre notoire lors ce cette journée.

Résumé : 100kms – 5h00 – 20km/h – camping

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :