J8 – ven 06/09 – Mulhouse(68)-Kaiserstuhl(Ch)

Temps à nouveau couvert au réveil mais pas de pluie. Je déjeune sur la terrasse du chalet, plie mes gaules et retrouve la piste juste à la sortie du camping ce qui permet de sortir de Mulhouse très facilement. Quelques kms plus loin, je rejoins la vallée du Rhin puis double un cycliste qui tracte une remorque et me semble aller bon train. Effectivement, il est équipé d’un VTT à assistance électrique ! On discute en roulant de front jusqu’à l’entrée de Bâle dont la piste cyclable EV6 est fermée par une grille. Heureusement, un employé municipal ramassant les poubelles nous ouvrent le passage. Incroyable !

A la frontière Franco-Suisse à Bâle (remarquez le renard sur le drapeau français !)

Ce cycliste s’appelle Pierre. Il vient de Dampierre au N-E de Sancerre et y a créé un poney-club ( https://www.poney-club.com/ ). Il me propose de boire un café et on décide de tailler la route ensemble. Par contre, on ne prend pas le temps de visiter Bâle et galérons pas mal pour sortir de la ville (ce sera d’ailleurs le cas dans beaucoup de traversée de ville) et retrouver l’EV6 à Rheinfelden … côté allemand avant de retraverser le Rhin pour nous retrouver en Suisse.

Rheinfelden traversée par le Rhein

Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de suivre l’itinéraire EV6. Le moindre panneau de changement de direction manqué et cela peut devenir galère. Bon après, il suffit de retrouver le fleuve ou le canal et se recaler .. De plus, il faut aussi arriver à repérer le logo EV6 parmi les autres nombreux circuits cyclables.

Cherchez Charlie !

La piste emprunte ensuite la forêt en bordure du Rhin mais sur du stabilisé. De plus, il y a de petits raidards qui me font mal aux pattes mais que Pierre semble passer sans trop de problème. Au bout de cette piste, nous apercevons ce que nous pensons être une auberge et nous arrêtons pour prendre un café après avoir pique-niqué. Il s’avère que c’est une maison louée par un couple pour fêter les 18 ans de leur fille. Ils nous offrent tout de même le café et passons un agréable moment avec eux.

Puis l’EV6 emprunte assez souvent une bande cyclable le long de la route qui longe le Rhin. Pas très sympa. Le temps est toujours menaçant et, après une grosse journée, nous décidons de nous arrêter dans un hôtel/restau à Kaiserstuhl ( https://www.hotel-kreuz-kaiserstuhl.ch/ ). Après une bonne bière, je déguste une truite locale accompagnée de pommes de terre et de légumes puis un tiramisu maison. Que c’est délicieux un bon repas ! Et que dire d’un bon lit douillet après une semaine passée sous la tente. Par la contre, l’addition (107€) sera un peu salée pour mon budget de roots …

Résumé : 130kms – 7h00 – 18,6km/h – hôtel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :