J18 – lun 16/09 – Vienne(Au)

En ce jour de « repos », je fais grasse mat’ et me lève à 7h30 ! P’tit’ déj’ rapide et je décolle pour ma journée viennoise. Je récupère un plan de ville à la réception après avoir acquitté mes 2 nuits et me dirige vers le Zentrum. Ce n’est pas compliqué, il n’y qu’à suivre les pistes cyclables le long des nombreux bras du Donau et de traverser sur les passerelles dédiées aux piétons/vélos. Que du bonheur et, une nouvelle fois, quelle différence avec notre minable réseau cyclable toulousain pour pas ne pas dire hexagonal à quelques exceptions près. Il faudrait vraiment que nos politiques franchouillards évoluent quant à leur obstination idéologique du « tout-bagnole ». Dans le centre-ville, même topo : un réseau fiable et efficace.

Visite du Prater en premier : immense parc d’attraction en plein centre-ville. De bon matin, c’est quelque peu mort et tristounet. Mais bon, de toute façon, je ne suis pas un farouche adepte de la fête-à-neuneu.

Puis je me dirige ensuite vers l’hyper-centre et, là, j’en prends plein les mirettes. Il n’est qu’à regarder les photos (si je ne les ai pas supprimées d’ici là !). Je vadrouille à pied et à vélo dans le centre. Je trouve également un opticien et apprends que c’est ma branche de lunette qui est cassée. Je devrais donc finir la semaine avec, en espérant que ma réparation de fortune (colle forte + scotch) tienne. Le midi, je pique-nique frugalement et rapidement pour profiter au maximum de la journée. Et je repars me balader et aussi faire quelques emplettes; le frigo est vide !

Les principaux monuments :

A travers la ville :

En suivant les pistes :

Sur le retour, et alors que les nuages ont refait leur apparition, je décide de m’offrir un restau dans un endroit non touristique. Je dîne d’un plat roboratif avec entrée, bière et, en dessert, un superbe gâteau au chocolat maison pour la modique somme de 16€. Je me rends compte que le moindre repas pris à l’extérieur est d’autant plus apprécié que mon régime ordinaire est simple et frugal.

Cependant, en sortant du restau, il fait déjà nuit et il me faut retrouver le camping distant de 8kms au moins. Les repères sont différents et ce n’est pas évident avec mon GoogleMaps qui se plante dès que je veux passer en mode itinéraire. Finalement, en longeant le canal, retrouvant un bras du Donau, parcourant les pistes cyclables à travers parcs et jardins, traversant les ponts, j’arrive à bon port. Il est temps de me raser, doucher et recharger la batterie du portable et les miennes aussi par la même occasion. Suis vanné après cette journée dans la foule et la fureur des grands centres. Il me reste une semaine encore à crapahuter et je dois prendre soin de la mécanique. Donc au dodo !

Résumé : 65kms – 5h15 – 12,4km/h – camping

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :