J10 – jeudi 21 avril – Marina / Split

Déjà le 10ème jour de ce 4è périple à travers l’Europe ! Pour rappel :

  • 2019 : Orléans / Budapest par l’EV6 en passant par la France, Suisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie
  • 2020 : Blagnac / Oslo en suivant la côte ouest par la France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Norvège
  • 2021 : Blagnac / Venise en suivant la côte sud par l’Espagne, Portugal, Espagne, Italie
  • 2022 : Venise / ??? en suivant la côte par l’Italie, Slovénie, Croatie, (Bosnie, Croatie, Monténégro, Alabanie, Grèce, Turquie si tout va bien !)

Et pour arroser cela, il pleut ! Je me réveille en effet sous la bruine bretonne. Quoique je suis mauvais langue. En effet, en Bretagne, selon les marins-pêcheurs, il ne pleut jamais … sauf les jours en I. Le plafond est bas. La journée s’annonce humide. Je plie mon barda et repars vers Marina où je trouve un endroit abrité pour déjeuner.

La pluie s’intensifie. Je renfile ma tenue de marin-pêcheur. Cela faisait un bail ! Et je reprends la route 8 en direction de Trogir où j’espère prendre un ferry pour me rendre direct à Split. Arrivé dans cette ville, je m’arrête à un guichet bus / info touriste pour demander si le ferry est bien en service et s’il accepte les vélos. La femme à l’accueil acquiesce. Je traverse la vieille ville fortifiée aux ruelles étroites pavées de pierre blanche.

Je passe également devant le marché matinal sans m’y arrêter. Et j’ai évidemment une grosse pensée pour mes ami.es de l’Arche-en-Pays-Toulousain notamment l’équipe maraîchage. D’autant plus lorsqu’il faut ramasser les légumes dans ces conditions humides ! Pour me rendre sur l’île, je dois emprunter un traversier vu que le pont enjambant le canal est, lui aussi, en travaux. Je passe ric-rac sur la passerelle avec mes sacoches.

Puis je prends la route en direction de Slatine. Arrivé sur place, j’apprends que le ferry ne sera en service que mi-mai. Tant pis. Je n’ai plus qu’à trouver un café pour me réchauffer un peu et repartir en arrière sur Trogir. J’aperçois au loin la baie de Split. Je vais être obligé de prendre la route et de faire tout le tour.

Ce café Lanterna est le seul ouvert. Et c’est très francophone. Le patron a travaillé en France. Le maire du village aussi. On discute politique et ils me disent que l’amie du pouvoir d’achat et des chats a été nulle lors du débat télévisé. J’espère que cela fera réfléchir les indécis. Comment peut-on envisager d’avoir une telle présidente ? Il faudrait envoyer ses partisans dans un pays autocratique pour qu’ils se rendent compte de la chance que nous avons de vivre dans une vraie démocratie.

Alors que je pianote sur mon clavier en sirotant mon café, je reçois un message vocal de ma fille Gwendoline qui m’apprend qu’elle vient de signer un contrat en CDD pour le CCAS du Haillan. Je suis super content qu’elle remette le pied à l’étrier dans son cœur de métier (le social) en espérant que cela lui ouvrira enfin de nouveaux horizons professionnels.

Puis je suis abordé par une cyclotouriste flamande ayant aperçu mon vélo à l’extérieur. Elle se renseigne sur le fameux ferry bloqué à quai. Elle et son ami, partis de Belgique, vont … en Chine ! Je suis vraiment un p’tit joueur 🙂 Je les doublerai sur la route, sandalettes au pied et gambettes à l’air sous la flotte. Ils sont fous ces belges !

Sur les conseils du patron du bar de ce matin, je suis au plus près la côte en traversant des villages portuaires nommés « Kastel xxx » et en longeant les quais. De fait, chaque village est défendu par un imposant château donnant sur la baie.

Je m’arrête casser la croûte dans un kebab croate en bord de mer. Il n’y a pas grand monde malgré la qualité et la quantité. Mac’Do peut aller se rhabiller. Alors que je circule le long de la côté, j’aperçois deux jeunes femmes cyclotouristes assises à l’abri et consultant leur portable. Je m’arrête et, rebelote, commence à m’adresser à elles en anglais pour finalement finir en français. Ce sont deux iséroises parties d’Albanie qui remontent vers Trieste avant de rentrer chez elles. On échange sur nos parcours respectifs et je reprends ma route seul.

Puis je finis enfin par arriver dans la périphérie de Split, 2ème ville du pays et siège de la Dalmatie, cette région littorale des Balkans qui s’étend de Zadar à Dubrovnik. C’est toujours aussi compliqué de rentrer dans ces grandes villes à vélo. Surtout qu’il n’y a pas de réseau cyclable sans parler de la pluie et du manque de visibilité. Et, de plus, je dois emprunter un long tunnel pour me rendre dans la vieille ville où j’ai réservé une chambre dans une auberge de jeunesse.

En sortant de ce tunnel, je tombe sur le stade de l’Hajduk Split. Pour les anciens, passionnés de football, cela leur rappellera l’une des plus belles remontada de l’histoire. En 1974-75, lors du 2nd tour de la Coupe des Clubs Champions (l’ancienne Champion’s League), St-Etienne avait perdu 4-1 le match aller et s’était imposé 5-1 après prolong’ dans l’antre de Geoffroy-Guichard. C’était autre chose que les starlettes du PSG.

Je finis par arriver dans le centre historique. Il me faut ensuite trouver mon auberge de jeunesse. Et là, ce n’est pas une mince affaire. Malgré l’adresse et le plan, je me perds dans un labyrinthe de ruelles étroites. Je finis par enfin trouver l’endroit niché dans un recoin. Par contre, alors que je suis légèrement humide, je reste à la porte vu que je n’ai pas le code d’entrée. Après un long moment à poireauter, tapoter, appeler la gérante, quelqu’un finit par sortir et moi, donc, rentrer ! Je pose mes sacoches et me prends une bonne douche bien chaude.

Je fais office de gérant et ouvre la porte à une nouvelle arrivante. Elle se nomme Karin, comptable en rupture de ban bientôt retraitée, hollandaise originaire d’un village aux environs de Maastricht. Elle circule en bus mais fait également du cyclotourisme. Elle parle très bien français. On discute politique, écologie, voyage. Il est déjà 19h. Je descends faire quelques emplettes pour le dîner en espérant de pas me perdre dans ce labyrinthe.

Résumé : 65kms, 4h00, 16,3km/h, pluie, auberge de jeunesse

2 commentaires sur « J10 – jeudi 21 avril – Marina / Split »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :