J77 – lundi 27 juin – Nar / Küçük Ahan

Réveil en douceur vers 7h30. Cette nuit dans un grand lit confortable fût ô combien agréable. Le p’tit déj est servi à partir de 8h00. En attendant, je discute avec un couple d’une cinquantaine d’années finno-américain arrivé … à vélo. Elle est finlandaise, lui américain de Caroline du Nord. Ils font un voyage à vélo uniquement en Turquie. Cela valait la peine d’attendre. Le p’tit déjà est royal dans un cadre enchanteur. Des crêpes sont même apportées avec l’assortiment de confitures.

J’attends que mes affaires de vélo finissent de sécher avant de reprendre la route vers Göreme. Je quitte ce magnifique endroit à regret. La cadre, l’ambiance, la nourriture, la gentillesse des personnes une nouvelle fois, tout s’accorde pour une harmonie parfaite. Après quelques kilomètres, j’arrive en haut de la plaine de Kapadokia. C’est effectivement impressionnant.

Aujourd’hui je suis fainéant (et aussi un peu fatigué). Je viens juste de planter le bivouac sous un ciel menaçant. Ce lieu est tellement incroyable que je préfère vous montrer quelques photos en indiquant l’endroit.

Uçhisar
Kapadokia
Göreme
Intérieur église (photo interdite !)
Meskendir (monastère)
Rose valley
Love valley
Çavusin Castle

Pour accéder à ces sites, j’ai circulé à vélo (ça grimpe sec sur des pavés en sortant de Gorëme puis à pied. Dommage que la météo ait été capricieuse, qu’il y ait autant de monde notamment à Göreme (ça jacasse dans toutes langues) et toutes ses activités proposées (quad, cheval, chameau, montgolfière, …). Forcément, c’est le site le plus visité de Turquie. Cela attire forcément du monde et tous les inconvénients qui vont avec

Au cours de cette journée, j’ai rencontré dans la « vallée rose » un jeune couple de lyonnais fort sympathique qui se déplace en bus et qui loge à l’hôtel en visitant les plus beaux sites turc. A la sortie de la « vallée de l’amour », c’est un couple jordanien d’Amman avec qui j’ai discuté un long moment et qui m’a conseillé de faire le détour par Çavusin.

Ce midi, je me suis fait jeter d’un restau, pourtant un peu à l’écart des sites, où des bus débarquaient. Je n’avais évidemment pas réservé dans la salle souterraine. J’ai quand même pu déjeuner en m’installant avec les chauffeurs de bus et les guides dans l’arrière cuisine.

Vers 16h30, je reprends la route en longeant la rivière Kizilirmak et me dirige vers Ankara. Je retrouve la plaine … et le vent du nord. Après quelques emplettes dans la première ville traversée, je me pose dans une ancienne carrière à l’abri de ce satané vent.

Je ne vais pas faire long feu ce soir surtout que la température

Résumé : 55kms, 4h15, 12,9km/h, couvert venté, bivouac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :