J32 – samedi 31 décembre – last day 2022 in Chiang Mai

La nuit a été paisible dans mon dortoir mixte à 8 couchages malgré un retour matinal de 2 jeunes américaines. Quant à moi, j’ai essayé de ne pas réveiller la chambrée lorsque je suis partir courir vers 7h30. Je me suis dirigé en direction de la rivière Ping repérée hier. Hélas, la pratique du running n’est pas très répandue dans ces contrées et aucun aménagement n’est prévu le long de cette rivière. J’arrive quand même à effectuer une boucle d’une cinquantaine de minutes au plus près de l’eau quand c’est possible.

Je rentre me doucher et déjeuner à l’hôtel. Je me cuisine même des pancakes ! Puis je repars en expédition pédestre effectuer le tour de la vieille ville en longeant le fossé de protection. J’arrive à la porte principale où l’attraction est de se prendre en photo devant la plaque indiquant Pratu Tha Phae. La file d’attente est impressionnante et respectée.

Alors que j’attaque mon tour pédestre, je tombe sur ce gamin qui vient d’attraper une carpe avec son petit lancer. Il a l’air aussi surpris que moi. Depuis le temps que j’observe des pêcheurs de mer ou de rivière, j’ai rarement vu une prise en direct. Lors de mon adolescence, j’ai eu une période où j’allais pêcher le sandre et l’anguille dans la Loire.

Je poursuis le tour de mon carré avec la première fortification d’angle. Sur le côté droit, les briques ne sont pas alignées de façon rectiligne. Pour être tout à fait précis, ce carré est composé de 2 côtés de 1.550 mètres et 2 autres de 1.600 mètres (et non 1,5kms). Ces fortifications ont été érigées en 1296.

Evidemment, je passe devant de nombreux temples bouddhistes. Je ne peux résister à l’appel de la zénitude attitude.

Wat Chiang Yeun

Dans celui-ci à la toiture si caractéristique …

Wat Khuan Khama

… je tombe sur une famille en pleine prière. Je ne fais aucun bruit et m’éclipse pour ne pas les déranger.

Je repasse ensuite devant le vieux temple en brique que j’avais traversé hier, mais vu sous un autre angle, avec sa porte ciselée et ses gardiens patibulaires.

Wat Lok Molee

Une fois mon tour de la vieille ville effectué (un peu plus de 6 bornes donc), je pars me balader à l’intérieur. C’est beaucoup plus calme. Je rentre dans le marché couvert de Pratu Market. Des stands sont regroupés par secteur alimentaire : bonbons et gâteaux, légumes, fruits, épices, viandes. Dans celui-ci, qui invite d’ailleurs au végétarisme tant les mouches sont nombreuses, je tombe sur un sacré morceau de barbaque en attente de la découpe !

En sortant de ce marché, je découvre un vénérable tricycle dont le passager s’est transformé, non pas en citrouille, mais en légumes.

Plus loin, un stand de fruits devant un vestige d’un pilier des remparts et toujours cette câblerie anarchique.

Après mon footing et ma marche matinale, je rentre à l’hôtel me doucher et me reposer avant de rejoindre le fiston en début d’après-midi pour déjeuner. Puis nous repartons en vadrouille afin de visiter des sites de co-working dans le secteur nord-ouest de Chiang Mai où il emménagera lundi. A ce sujet, j’ai également trouvé une chambre à l’angle N-O de la vieille ville pour ne pas être trop éloigné du fiston. Par contre, aucune nouvelle de ma plainte formulée dans Airbnb. Nous en profitons également pour nous renseigner quant à une location de scooters. Il s’avère qu’elle est moins chère (250 au lieu de 300B par jour) que celle d’un vélo ! Après avoir crapahuté tout l’après-midi, nous rentrons en fin d’après-midi dans nos auberges respectives, chacun perché sur un scooter-taxi. Un peu de repos sera le bienvenu avant la dernière soirée de l’année 2022.

Co-working trouvé !

Nous nous rejoignons en début de soirée pour aller dîner dans un marché-restaurant pas très loin de nos hôtels respectifs. Une grande place est entourée de gargotes où on peut choisir ses mets. Pour ma part, en ce soir de réveillon, ce sera poulpe grillé et riz aux crevettes. Un groupe thaï joue de la vieille musique rock américaine. C’est assez surprenant vu le cadre.

Puis nous nous dirigeons ensuite vers les bars interlopes repérés hier pas très loin de mon hôtel. Nous nous faisons accoster par des femmes de mœurs légères ainsi que par de nombreuses girly boys. A ce sujet, je découvre ce phénomène très présent en Thaïlande. L’ambiance ne plait pas du tout à mes deux bodyguards. Je les comprends. C’est plutôt glauque. Je leur propose alors de nous diriger vers la porte principale de la vieille ville où il me semble avoir vu des préparatifs. Et là, changement de décor. Nous comprenons pourquoi tous les hébergements sont complets à cette période. On se croirait sur les Champs-Elysées. C’est blindé de chez blindé.

Beaucoup achète une lanterne, qu’elle personnalise ou pas, puis allume la nacelle en son centre et la laisse s’envoler vers les cieux afin qu’elle rejoigne des milliers d’autres. C’est féérique !

Alors que minuit retentit, un feu d’artifice éclate dans le ciel lanterné.

Nous partons ensuite déguster un cocktail avant de finir notre soirée du réveillon au bord de la rivière Ping où nous découvrons une église catholique « canadienne ». Il ne manque que le froid et la neige et on se croirait de retour au Québec. La boucle est bouclée. Il est 2h du mat’. Il est temps de rentrer dans nos chaumières. Demain, c’est 1er janvier jour de déménagement. Au Québec, c’est le 1er juillet !

Et je profite de ce dernier post de l’année pour vous souhaiter à toutes et tous une excellente année 2023. Bon, comme d’hab’, elle sera évidemment faite de hauts et de bas. Mais, surtout, espérons que la santé soit avec nous et … TOUT SE FERA !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :